BIOGRAPHIE DE L' ARTISTE


Née en 1989 à Cali, en Colombie, Ely Morcillo se forme en danses traditionnelles sud-américaines et en théâtre à l’Instuto Popular de Cultura, ainsi qu’en danse contemporaine au Conservatoire de Cali.

 

A l’âge de 18 ans, elle part vivre au Japon, d’où sa famille est originaire. Elle étudie à l'université Nagoya Future Culture College où ell poursuit son apprentissage de la danse contemporaine, en y intégrant les codes propres à la culture japonaise. Elle en ressort diplômée à la fois en danse contemporaine et en danse classique.

 

En parallèle de ces études, elle rencontre la chorégraphe Miyuki Terahara, elle-même formée auprès de Akiko Nomomura, l’une des figures emblématiques du Butoh, du théâtre et de la danse contemporaine au Japon. Ely y intègre sa compagnie, Miyuki Dance Afi, à Nagoya,en tant que danseuse contemporaine et chorégraphe, avec laquelle elle participe notamment durant quatre années consécutives au Festival d’Art International (Aichi Triennale) de la ville de Nagoya.

 

Elle intègre également la compagnie Ochi International Ballet en tant que professeure de danse classique et danseuse, notamment pour les représentations du Lac des Cygnes.

  

En 2015, elle part vivre en France afin d’ouvrir ses expériences à un troisième continent. Elle participe à plusieurs collaborations en tant que danseuse interprète, tels que la pièce La Bibliothèque de Babel, du collectifE quinoxe, au Musée de Grenoble.

 

 

 

Elle étudie les arts du spectacle à l'université Grenoble Alpes, où elle est tutorée par la chorégraphe Gretchen Schiller. Elle y participe à de nombreux projets, tels que la pièce Up Side Down du chorégraphe Yves Riazanoff, ou encore A perte de vue, de la chorégraphe Véronique Muscianisi et du metteur en scène Gabrielle Sofia.

Elle co-fonde également les collectifs Cumbé avec trois musicologues, et Nishan avec deux artistes chercheurs.

Actuellement danseuse interprète au Théâtre de Caen avec la pièce Coronis de metteurs en scène Omar Porras, co-production avec l'Opéra comique de Paris.

 

Inspiración Tropical

 

Est un projet qui est né en 2013 lors de son voyage en Colombie. Elle retrouve dans la musique et la danse traditionnelle, des liens avec la danse contemporaine du Japon. Elle commence à co-créer avec la chorégraphe Miyuki Terahara.

 Actuellement, ce projet continue de se développer grâce à des collaborations avec d'autres artistes.

Ely travaille activement dans un seul appel (orizuru) qui, en japonais, symbolise la chance, la fidélité et la longévité, elle reeprésente avant toute chose la vie éternelle.

Le solo "ORITZURO" qui parle de la migration féminine et des histoires de femmes que l'artiste a rencontre France.